Les ailes de raie constituent un plat onéreux et savoureux, à cuisson rapide. Elles exigent la plus grande fraîcheur et sont meilleures servies entières. La recette idéale consiste à les saisir rapidement dans une poêle très chaude et à les assaisonner simplement avec du sel, du poivre et du citron.

Comme le requin, la raie est un poisson cartilagineux. La variété la plus communément rencontrée en Norvège est la raie épineuse. Contrairement aux autres poissons plats, son ouverture branchiale et sa bouche se trouvent sous sa tête. La raie épineuse vit dans les eaux marines et saumâtres le long de la côte de Norvège, à une profondeur comprise entre 20 et 1 000 mètres. Ce poisson des grandes profondeurs évolue sur différents types de substrats. Il se développe lentement et il lui faut 5 à 10 ans pour atteindre sa maturité sexuelle. Les raies se reproduisent au printemps et en été, par accouplement et avec une fécondation interne. Les femelles produisent un nombre relativement faible d’œufs. Chaque œuf éclot sous la forme d’une capsule rectangulaire de couleur sombre, ornée de cornes caractéristiques à chaque coin. Quand les poissons sortent de leur capsule, ils sont déjà complètement formés. La raie peut vivre jusqu’à l’âge de 20 ans.

Méthode de pêche

La pêche à la raie est peu développée en Norvège, mais de grandes quantités de raies sont pêchées en tant que captures accessoires.

Consommation

Seules les ailes de raie sont vendues

Régime alimentaire

Crustacés, poissons osseux et polychètes.

Valeur nutritionnelle

La raie est particulièrement riche en :

  • Protéines, qui construisent et entretiennent les cellules de notre corps.
  • Vitamine B12, essentielle pour la formation des cellules, y compris les globules rouges. La vitamine B12 contribue également à prévenir l’anémie.
  • Sélénium, élément important d’une enzyme qui lutte contre les processus chimiques nocifs dans l’organisme.
%d blogueurs aiment cette page :